"Les Arbres de Connaissances privéilégient la notion de partage plutôt que la notion d'échanges" Michel AUTHIER

"Les arbres se nourrissent des compétences qui se nourrissent des projets qui se nourrissent du temps qu'on leur accorde..." Catherine CHABRUN

 Site coordonné par B.COLLOT : remarques, réactions, critiques  

 Les savoirs, les connaissances ou les compétences. Est-ce seulement les savoirs scolaires, universitaires, professionnels ? Quelle importance ont les compétences, les savoirs non-scolaires ? En quoi il serait nécessaire que l'Ecole les prenne en compte ? Comment ? Comment se construisent les compétences qu'elles soient scolaires ou non ? Comment aider les apprenants dans les méandres de parcours parfois imprévisibles ? Compétences et reconnaissance (identité) ? Compétences et mutualisation ? Importance du groupe, de la communauté à laquelle on appartient ? Comment les pratiques, les structures des classes ou des groupes de formation peuvent favoriser la construction des compétences, l'enclenchement des processus d'apprentissage ? Comment vérifier le réinvestissement des compétences non scolaires dans les compétences exigées par l'institution (programmes) ? Quels outils à mettre éventuellement en place ?.......

D'un côté "Les Arbres de Connaissances", livre de Michel AUTHIER, le logiciel "Gingo" créé par Michel AUTHIER permettant de cartographier en temps réel les richesses humaines d'une communauté, les travaux de Jean-Louis CHANCEREL à Lausanne, les travaux d'autres praticiens-chercheurs.

De l'autre des praticiens, ne possédant pas forcément "Gingo", mais s'inspirant des principes de Michel Authier,ou d'autres semblables (pédagogie freinet, pédagogie institutionnelle, pédagogie de la structure et de la communication etc...), utilisant des "arbres en papier", ou abordant la même problématique sans nécessairement avoir besoin d"arbres" ou de logiciel., l'expérience menée par les praticiens d'EVM (Ecole Vaudoise en Mutation) à Lausanne....

C'est à partir de l'échange de l'expérience sur le terrain, des essais, des difficultés rencontrées, des solutions imaginées, du tâtonnement de chacun, c'est dans cette mutualisation que l'ensemble du groupe de recherche se propose d'avancer aussi bien dans les pratiques individuelles que dans la réflexion collective.

 Plan du site

Voir aussi :