Le 3ème type

Je m'appelle Philippe RUELEN. Ingénieur en informatique dans un job qui me plaisait bien, lorsqu’un jour, en 1995, j’ai vu l'école de Moussac dans la Vienne à Envoyé Spécial avec un certain Bernard Collot. C'est l'une des raisons qui m'a incité à entrer dans l’éducation Nationale où je suis resté 18 ans en oeuvrant vers cette école du 3ème type qui était pour moi celle du bon sens.

Après beaucoup de travail, une déconstruction de nombreuses représentions, j’ai réussi sur les dernières années à vivre un fonctionnement très proche de l’école du 3ème type. En tout cas, un fonctionnement qui fait rêver toutes les écoles alternatives actuelles.

Lorsque j’ai compris que l’éducation nationale ne voulait pas faire connaître ce type d’école malgré des résultats avérés, j’ai fait le choix de quitter l’éducation nationale et de contribuer au développement des écoles alternatives.

Pour cela, je partage sur ce site mes recherches sur l'école du 3ème type, et j'ai créé le métier consultant en Ingénierie des Systèmes Éducatifs Vivants, ou plus simplement ingénieur pédagogique.

L'École du 3ème type en 2 mots !

  1. Une recherche constante pour que tous les enfants :
    • fassent de plus en plus des activités dans lesquelles ils ont envie de s'investir,
    • deviennent de plus en plus autonomes et libres/responsables.
  2. Pour cela, un fonctionnement réinterrogé en permanence, si possible avec les enfants et les parents.

UNE FINALITÉ
"Contribuer à la construction de l'enfant en adulte autonome qui dispose des outils pour être et agir dans une société où il ne sera pas passif" devrait être la finalité de tout projet éducatif.

UNE RÉELLE COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE
Constitué de l'ensemble des parents et de l'équipe pédagogique, elle se réunit une fois par période pour échanger, et prendre des décisions communes pouvant impacter le projet pédagogique1 dont l’équipe pédagogique reste cependant souveraine pour apporter les modifications nécessaires tout au long de l'année lors de ses réunions hebdomadaires. Lors des réunions périodiques, la CE discute autour de problématiques. Les critiques constructives permettent d'avancer. On partage nos faiblesses, nos doutes, nos erreurs, on crée un groupe réflexif qui travaille pour tendre de plus en plus vers les objectifs du projet éducatif que les parents signent avant d'inscrire leurs enfants, et qu'on ne revisite ensemble qu'à la fin de chaque année scolaire.

1Le projet pédagogique décrit le fonctionnement de la classe et son évolution tout au long de l’année